directrice ou directrice adjointe

• 16 Mai, 2018 • Catégorie: Basse-Normandie, Demande, Direction

RECHERCHE UN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION POUR LA RENTRÉE 2018-2019

Après une VAP (validation d’acquis professionnels) pour préparer un master 2 en management des organisations sociales à l’IAE de Caen,(à raison d’une semaine par mois), je recherche un contrat de professionnalisation sur un poste de direction ou de direction adjointe dans une structure sociale ou socioculturelle pour la rentrée 2018-2019. J’étudierai toutes propositions.

« QUELS AVANTAGES ?
• Exonération des cotisations patronales au titre des assurances sociales (maladie, maternité, invalidité, vieillesse, décès) et des allocations familiales applicables aux gains et rémunérations versés par l’employeur aux demandeurs d’emploi de 45 ans et plus embauchés en contrat de professionnalisation. Cette exonération s’applique jusqu’à la fin du contrat si le contrat est conclu à durée déterminée ou jusqu’à la fin de l’action de professionnalisation.
• Exonération des cotisations à la charge de l’employeur au titre des accidents du travail et des maladies professionnelles pour les groupement d’employeur qui organisent des parcours d’insertion et de qualification au profit des demandeurs d’emploi âgés de 45 ans et plus. Le bénéfice de cette exonération est cumulable avec la réduction générale de cotisation (réduction dite « Fillon »). Absence de prise en compte dans les effectifs de l’entreprise des titulaires des contrats de professionnalisation jusqu’au terme du contrat (pour un CDD) ou jusqu’à la fin de l’action de professionnalisation (pour un CDI)
• L’indemnité de fin de contrat n’est pas due lorsque le contrat de professionnalisation est à durée déterminée.
• Les actions de formation sont financées par les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) au titre des contrats et périodes de professionnalisation. Le financement s’effectue sur la base des forfaits horaires fixés par accords conventionnels ou à défaut d’un tel accord sur la base de 9,15 € de l’heure. Les forfaits comprennent les frais pédagogiques, les rémunérations, les cotisations et contributions sociales légales et conventionnelles ainsi que les frais de transport.
• Les dépenses exposées pour la formation du tuteur peuvent également être prises en charge par l’OPCA dans la limite de 15 € par heure de formation pour une durée maximale de 40 heures. A NOTER : le plafond mensuel de prise en charge par l’OPCA des dépenses liées à l’exercice de la fonction tutorale (230 € par mois et par salarié en contrat de professionnalisation) peut être t majoré de 50% (345 €) lorsque la personne chargée de l’exercice du tutorat est âgé de 45 ans.
• Sous réserve de l’enveloppe financière allouée à ce dispositif, une aide forfaitaire de Pôle emploi d’un montant maximal de 2000 € peut être accordée pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus en CDI ou en CDD.
• Cette aide est versée en deux fois : 1000 € au bout de trois mois et 1000 € au bout de dix mois sous réserve que le contrat de professionnalisation à durée déterminée ou l’action de professionnalisation du contrat à durée indéterminée soit toujours en cours aux dites échéances. Elle n’est soumise ni à cotisations de Sécurité sociale, ni à la CSG, ni à la CRDS. Peut également être accordée une aide financière de l’Etat d’un montant maximal de 2000 € pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 45 ans et plus en contrat de professionnalisation. »

Les postes occupés pendant mes 28 années professionnelles sont : animatrice, coordinatrice (parentalité, jeunesse, seniors-familles), adjointe de direction, directrice centre social, cadre chargée de mission en développement de la vie associative aussi bien en milieu rural qu’urbain (zep)

Si ma demande vous intéresse, veuillez m’en informer au 06.71.69.44.47.

D’avance, je vous remercie de me donner l’occasion de mener à bien ma formation

est
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Commentaires Clos.